Bannière de GéoRéseau
Quelques pistes pour se former au métier de cartothécaire


Cette page s'adresse à des personnes déjà formées au métier de bibliothécaire.
Tout nouveau bibliothécaire mis en contact avec un fonds de documents cartographiques se formera peu à peu grâce à son expérience de terrain (collègues, lecteurs, enseignants). Ce témoignage publié en 2016 dans L'Actu n°121 de l'université de Strasbourg en est la preuve. Mais cet apprentissage pourrait être écourté et surtout mis en perspective avec la géographie dans son ensemble. D'où ces quelques suggestions de formation.

Formation au catalogage des cartes dans le Sudoc. Médiadix organise régulièrement des stages de formation. Les places sont peu nombreuses.

Notions de base de la cartographie : projection, coordonnées, tableau d'assemblage, histoire de la carte, relevé des informations de terrain et fabrication de la carte, sémiologie graphique etc.

Le lexique GéoRéseau.

Il existe des livres, des sites et des vidéos pour se former. Voici des exemples de vidéos :

L'émission C'est pas sorcier sur la cartographie.

Une introduction à la cartographie par l'École polytechnique fédérale de Lausanne

Le cours "cartographie numérique" de l'ENS (Alexis Gonin, Anne Le Fur) en ligne sur Coursera. Le contenu détaillé et les liens d'accès aux vidéos sont plus bas sur le lien précédent. Parmi toutes les courtes vidéos proposées dans le programme de cours, celles-ci apportent des informations de base pour le cartothécaire :
3.1 Fond de carte et généralisation cartographique
1.1 La carte est une succession de choix
2.1 Le langage graphique

Notions de base d'un SIG (système d'information géographique). Indispensable pour comprendre comment un document cartographique est localisé sur une planisphère numérique et plus largement, intégré dans un ensemble d'informations.

Ce cours de 30 minutes SIG ou comment ne pas perdre le Nord ? par Michel Mainguenaud (université de Rouen) donne les informations essentielles avec clarté.
De manière plus approfondie, Philippe Amiotte-Suchet détaille les systèmes de coordonnées de référence dans son introduction aux SIG.

Une courte bibliographie sur les généralités des SIG a été élaborée par la cartothèque de Paris 8.
Si votre établissement enseigne les SIG, vous pouvez demander à un enseignant d'assister à tout ou partie de son cours.

Des outils et sites pour gérer et rechercher des documents cartographiques. Beaucoup sont signalés dans le site de GéoRéseau. En voici quelques-uns.

Les tableaux d'assemblage (TA) papier ou numérique comme celui du 1:50 000 topographique de la France. Le TA papier du 1:50 000 géologique peut être utile car plus facile à manier que son équivalent numérique.
Les principaux TA français.

L'espace revendeurs de l'IGN donne les informations les plus complètes sur la production de ses cartes, notamment sur la série bleue (Carte topographique de la France au 1:25 000). On peut chercher une feuille par numéro, titre, commune etc. Indispensable pour retrouver la carte sur laquelle est représentée une commune. Aussi pour être informé des dernières parutions.

Extrait du lien précédent, le tableau d'assemblage actuel de la Carte topographique au 1:25 000. Il n'est jamais tout à fait à jour puisque de nouvelles parutions ont lieu chaque mois mais il est très précieux pour s'y retrouver entre les bleues O et E, les Top et les SB.

Le Géoportail et toutes ses couches de données.

Cartomundi, le catalogue collectif des cartes. Il permet de chercher un lieu sur une planisphère, en tenant compte des échelles.

La littérature professionnelle sur les cartothèques, une ressource de GéoRéseau.

S'inscrire à la liste de diffusion de GéoRéseau pour bénéficier de l'aide des autres cartothécaires. Envoyez un mel à Nathalie Rigaud

Divers
Un exemple de formation : le compte rendu de la formation des cartothécaires à la collecte des données de géoréférencement, organisée par Jean-Luc Arnaud le 24 septembre 2015 à l'IGN.