Bannière de la cartothèque.
Audiovisuel : les films


Retour aux lettres
L comme

L’approche, 1er volet de la trilogie Profils Paysans / Depardon (R.), Arte, 2006.

Pendant dix ans, Raymond Depardon a filmé des paysans en Lozère, Haute Saône, Ardèche et en Haute-Loire. Il nous fait entrer dans leurs fermes avec un naturel extraordinaire. Cette bouleversante trilogie parle, avec une grande sérénité, de nos racines et du devenir des gens de la terre. Un cinéma envisagé avant tout comme un art du temps, de la patience et de l’enregistrement de traces laissées par les humains.

L'autre mondialisation / Castaignède (F.), Christophe (F.), Zaradoc Films, 2000. Info Internet. Lire la critique du film rédigée par une étudiante. Lire une autre critique

En décembre 1999, 40 000 manifestants envahissaient les rues de Seattle pour dénoncer l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis quelques années, les mouvements de protestation se multiplient. Des réseaux associatifs se constituent à l'échelle de la planète pour appeler à inventer une autre mondialisation, humaine et solidaire. À contre-courant de l'idéologie néolibérale, une pensée nouvelle émerge autour de trois grandes propositions : taxer la spéculation financière, annuler la dette du Tiers Monde et réguler le commerce mondial. Ce film donne la parole aux économistes hétérodoxes et retrace l'histoire de ces réseaux alternatifs.

La bataille de Tchernobyl / Johnson (T.), Play Film, 2006.

Ce documentaire, alliant à la fois témoignages et documents d’archives, raconte pour la première fois, la bataille de Tchernobyl. Elle commence la nuit de l’explosion, le 26 avril 1986, à 01h23. Pendant huit mois, huit cent mille soldats envoyés de tout l’Empire soviétique vont tenter de « liquider » la radioactivité, construire le « sarcophage » du réacteur accidenté, mais ils vont surtout sauver le Monde d’une seconde explosion, une explosion nucléaire, quinze fois plus puissante qu’Hiroshima, qui aurait ravagé la moitié de l’Europe…

La dette / Ubelmann (N.), Régie Sud, 2014. Info Internet

En 2010, la crise de la dette éclate en Grèce, et se propage peu à peu sur tout le continent. Mais d’où vient cette dette ? Fruit de trois années d’enquête, le film tente de répondre à ces questions (avec des mots compréhensibles même par les non spécialistes) et montre comment le privilège de la création de monnaie a peu à peu été pris en main par les banques au détriment des Etats.

La mort de la gazelle / Reichenbach (J.), Entr2prises, 2014. Info Internet

Au nord du Niger, quelque part aux confins du Sahara, des hommes se tiennent prêts à la guerre. Sous la menace d’un ennemi invisible, isolés du monde, ils vivent dans l’attente du combat.

La nuit du shaman / Frossard (V.), L'Harmattan, 2008. Info internet. Lire la critique du film rédigée par des étudiants

Jankiri habite une région isolée du Népal. A 76 ans, rien ne le distingue à priori des paysans voisins. Il cultive ses champs autour de sa maison, trie son maïs, coupe son bois. Mais il est aussi shaman. Et comme chaque année, la nuit fatidique approche… Celle où ses pouvoirs, alliés à ceux des autres shamans de la région, vont permettre "d'aller chercher " l'esprit des ancêtres au cœur de la forêt et de le capturer. Cet esprit va être aussitôt emmené sur un sommet, à 3 500 m d'altitude, pour protéger les habitants de la vallée pour l'année à venir.

La terre perd le nord / Rose (Y.), Nicopoulos (S.), CNRS, 2010. Lire la critique du film rédigée par un étudiant.

Le pôle nord magnétique, c'est ce point mythique vers lequel pointent toutes les boussoles du monde. Le Français Jean-Jacques Orgeval et le Canadien Larry Newitt sont les deux géologues chargés de mesurer sa position exacte car cette aire bouge en permanence. Lors de leur dernière mission sur la banquise, ils ont constaté que la vitesse de déplacement du pôle magnétique s'était accélérée de façon spectaculaire, 120 km au lieu des 40 km estimés chaque année, une moyenne de 300 mètres par jour !

La valse des continents. Aux origines de l'Europe ; L'Europe aujourd'hui ; Océanie, terre du Pacifique ; Aux origines de l'Asie ; L'Asie d'aujourd'hui / Hooke (C.), Rose (Y.), Arte, 2012 Info Internet. Lire la critique du film rédigée par des étudiants sur la partie Océanie

Il y a plus de 3,5 milliards d’années, les premières masses de terre se forment à la surface de notre planète. La plus ancienne, qui constitue aujourd’hui une partie de notre Europe, naviguait quelque part dans l’hémisphère sud. C’est aujourd’hui la Scandinavie. Et ce sont les chercheurs de diamants qui nous l’apprennent. C’est d’abord par l’ouest que l’Europe va s’étendre, avec ce qui sera l’Amérique du Nord et le Groenland, puis par le Sud avec l’apparition de la chaîne hercynienne qui constitue aujourd’hui tout le cœur de l’Europe.

La véritable histoire du bus 402 / Van In (A.), Doc Net Films, 2002. Info Internet. Lire la critique du film rédigée par un étudiant

Pensée au milieu des années 60 pour désengorger l’agglomération parisienne, Evry-Ville Nouvelle est, le long de la Seine, une de ces cités utopiques fondées par des urbanistes et des architectes pour intégrer l’habitat, le travail et les loisirs, en favorisant le contact et la vie communautaire entre habitants. En suivant le trajet du bus 402 le film dévoile les coulisses de gestion d’un bus qui traverse la ville et de nombreux quartiers dits « difficiles »

La vie moderne. Paul Lacombe, 3eme volet de la trilogie Profils Paysans / Depardon (R.), Arte, 2009.
En 1986, Paul Lacombe vit ses derniers jours à Sainte-Eulalie-de-Cernon, dans l'Aveyron. Depuis toujours il a minutieusement mis sur papier ses mémoires, les siennes et celle du village.

La ville sur des rails : l'utopie de la métropole. 1 : le temps urbain, 2 : l'espace fragmenté / Lallier (C.), Objectif images, Ministère de l'écologie, 2010. Info Internet
« J’avais compris que la voiture était devenue indésirable dans la ville. On m’avait dit, que depuis les années 50, la forme urbaine n’avait cessé de croître, de s’étendre, de se diluer, en des banlieues sans fin. J’observais les édiles de la ville se concerter avec les représentants de l’Etat pour contenir et repousser le flux automobile. Je me demandais pourquoi ces politiques préféraient l’emprise ferroviaire des trains et des tramways. J’ai vu alors comment la gare était devenue un nouveau centre urbain, tout se passant comme si le cadencement des trains allait donner le tempo de la ville. J’ai vu les tramways comme les emblèmes d’un monde urbain à venir. Mais, la ligne ferroviaire reste unedépression urbaine. Un contre-monde qui met la ville en creux…» par Christian Lallier (réalisateur).

Le canal de Bourgogne / Département de géographie de Paris 8, Expéditions Géographiques Françaises, 2001

Le climat : mécanismes et variabilité. Conférence donnée le 25 juillet 2000 par Robert Sadourny / Cerimes, 2000. voir le film

Le climat n'est jamais réellement en équilibre : il varie à toutes les échelles de temps sous l'effet des effets tectoniques, des fluctuations du mouvement orbital de la Terre, des variations de l'irradiation solaire, et aujourd'hui, des perturbations planétaires dues à l'activité des hommes...

Le galet : de la falaise à l'homme / Alonso (J.), Syndicat mixte Baie de Somme. Lire une critique rédigée par des étudiants. Info internet
Ce documentaire relatant l'histoire du galet depuis le commencement (245 millions d'années) jusqu'à nos jours a nécessité un an de recherches, de rencontres et d'écriture de la part du réalisateur.

Le monde en un jardin / Pressmann (F.), Entr2prises, [2013] Info internet
Sur la colline de Belleville, à Paris, un parc. Depuis ce parc, un splendide point de vue sur la capitale. Dans ce parc, beaucoup de verdure, une foule métissée, et un jardinier visionnaire. Humble artisan et philosophe, Gérard sert la nature au sein d’un des quartiers les plus urbains et populaires de la ville. Il y a vingt-cinq ans, ce parc n’existait pas. Bâti sur des ruines, il est le fruit de la rénovation du quartier et porte en lui toutes les ambiguïtés de la politique d’urbanisme menée depuis les années 60. Pourtant, c’est devenu un lieu de rencontre où se croisent anciens et nouveaux habitants, un lieu de vie, un modèle réduit de société en quelque sorte.

Le quotidien. Quoi de neuf au Garet ? / Depardon (R.), Arte, 2006.
Deuxième volet d’une trilogie commencée avec Profils paysans : l’approche, ce nouveau film du réalisateur et photographe Raymond Depardon nous installe à nouveau dans les cuisines et étables d’éleveurs de moyenne montagne. Sans compassion, mais évitant aussi le détachement insensible, Raymond Depardon, « débarrassé de son enfance [paysanne]», est parvenu à filmer sereinement une agriculture sur le point de disparaître. Quoi de neuf au Garet ? est un court métrage. Il s’agit d’un bref entretien entre Raymond Depardon et son frère Jean, à propos du domaine familial près de Villefranche-sur-saône, que ce dernier cèda en partie. Une évocation des parents de Depardon, de leur travail à la ferme, de ce domaine qu’ils possèdent et que les enfants de Jean ne peuvent reprendre.

Le Réseau Erosion / Roose (E.) et al., IRD, [2004]
La collection des 23 bulletins présentés dans le CD-Rom récapitule le parcours et les apports des membres du Réseau Erosion sur plus de 20 ans. 680 documents sur plusieurs thèmes : aspects méthodologiques et socio-économiques de l'érosion et de la gestion conservatoire des eaux et de la fertilité ds sols (GCES); améliation des stratégies traditionnelles et modernes de GCES ; restauration de la productivité des sols et de la biodiversité ; conservation des eaux et de leurs qualités. Documents en format pdf.

Le rêve indien, la puissance à tout prix / Damoisel (M.), Arte, 2010.
De Magarpatta City, ville symbole du boom technologique, aux bidonvilles de Bombay, des exploitations agricoles familiales aux usines du constructeur automobile Tata, ce documentaire montre une Inde en mutation, engagée dans un processus de modernisation. Pays sous-développé hier, nouvelle locomotive de l’économie mondiale aujourd’hui, l’Inde a changé de visage en moins d’une décennie. Puissance nucléaire et agricole, géant des technologies de l’information, l’ancien chef de file du Tiers-Monde avance désormais dans le sillage des États-Unis et s’affirme sur la scène internationale.

Le sel de la terre : Un voyage avec Sebastiao Salgado / Wenders (W.), Decia Films, 2015.

Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète.

Le temps des frontières / Mirzoeva (G.), Arte, 2006. Info internet
Avant l’effondrement de l’Union soviétique, les frontières du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan, du Kirghizstan et du Kazakhstan étaient quasiment virtuelles. Depuis la chute de l’empire, elles sont devenues des barrières presque infranchissables. Ce film cherche à en comprendre les raisons et à savoir comment les gens de cette région vivent ce bouleversement.

Les Cévennes, un parc entre nature et culture / Lemire (C.), Gedeon programmes, 2007. Lire la critique du film rédigée par un étudiant.
Le parc national des Cévennes est un ensemble contrasté, situé en moyenne montagne, avec une identité historique et culturelle forte, marquée par la guerre des Camisards. C’est un parc habité toute l’année. Sa variété climatique, celle de ses sols et reliefs, l’importance de son réseau hydrographique ont dessiné une activité humaine dans laquelle la sylviculture a dominé et domine toujours -au-delà de l’élevage de la chèvre ou de la récolte des châtaignes. Or, cette exploitation de la forêt contient encore un risque pour les 2200 espèces végétales éparpillées entre Causses, massif d’Egoual, mont Lozère ou vallées cévenoles. D’où la nécessité d’un encadrement spécifique de cette activité sylvicole, en préservant notamment le bois mort, utile à des espèces d’insectes, eux-mêmes à l’origine de toute une chaîne de conséquences sur l’écosystème.

Les chèvres de ma mère / Audier (S.), Jour2fête, 2014

Sur un plateau isolé des Gorges du Verdon, Maguy fabrique depuis 40 ans du fromage de chèvre dans le respect de la nature et des animaux. Bientôt à la retraite, elle doit céder son troupeau. Elle décide alors de parrainer Anne-Sophie, une jeune agricultrice qui souhaite s’installer. Au fil des saisons, le processus de transmission s’avère être un douloureux renoncement pour l’une et un difficile apprentissage pour l’autre. Peut-on encore aujourd’hui transmettre le goût de la liberté ?

Les murs de la honte / Denis (T.), Ratovondrahona (G.), Helium Films, 2009. Lire la critique du film rédigée par une étudiante
La chute du mur de Berlin nous laissait espérer la fin des divisions. Pourtant, 20 ans après, de nombreux murs de béton, de métal, de barbelés, ont surgi un peu partout dans le monde. Aux USA, en Israel, en Europe ou ailleurs, ces nouveaux murs n'ont pas pour objectif d'empêcher les gens de sortir comme à Berlin, mais de leur interdire d'entrer. Dans notre époque soit-disant globalisée, ces murs nous sont apparus symptomatiques d'un monde en crise. Au Mexique, en Israël, à Berlin, nous avons rencontré ceux qui vivent près de ces murs, qu’ils en soient les victimes ou les promoteurs. Partout, le même constat, ces murs incarnent violemment la difficulté de communiquer avec l’autre.

Les nomades du cercle polaire / Voigt (A.), Arte, 2007. Info internet
Les Komis sont une minorité vivant autour du cercle polaire. Ils sillonnent l'Oural d'Europe jusqu'en Asie.Josef conduit son char depuis maintenant trois jours et trois nuits. Il va chercher les enfants de plusieurs familles « Komi » pour les emmener à l’école. Les Komis sont une minorité vivant autour du cercle polaire, des deux côtés de l’Oural. Comme chaque année, ils sillonneront l’Oural d’Europe jusqu’en Asie avec leur troupeau de rennes, leurs tchoums (tentes coniques en peau de renne) et leurs traîneaux, tout ce qu’ils possèdent.

Les saisons : 20 000 ans d'histoire au coeur du monde sauvage / Perrin (J.), Cluzaud (J.), Pathé, 2016.
L’hiver dure depuis 80 000 ans quand, à la faveur d'une infime inclinaison de l'axe de rotation de la Terre, le climat se réchauffe. C'est la naissance des saisons. En quelques milliers d'années, une forêt immense envahit l'Europe. Une multitude d’espèces apparaît, évoluant sur un territoire sous l’influence croissante des hommes. Des premiers sauts des oisillons aux jeux du lynx ou des renardeaux, des courses effrénées des loups aux combats des ours ou des lucanes, cette épopée relate la longue et tumultueuse histoire de nos relations avec le monde sauvage.

Les sentinelles de la Terre / Jampolsky (M.), Nova Production, 2006
Depuis sa mise en orbite le 1er mars 2002, le satellite Envisat observe notre planète au service de la science et de l'environnement.Ce DVD est structuré en quatre parties : Envisat prend la mer (détection des nappes de pétrole, évaluation de la température des eaux océaniques, mesure des variations de hauteur des eaux...) ; Alerte générale (afin de permettre d'intervenir rapidement, évaluation des activités volcaniquesdans la zone de Solfatare, près de Naples, et fournitures d'images précises de zones inondées en Chine) ; Envisat chez les gorilles (pour aider les primatologues dans leur préservation de l'écosystème en Ouganda, Envisat fournit les cartes détaillées des zones boisées) ; Envisat chez les Inuits (étude des glaces grâce aux images envoyées par Envisat) ; Compte à rebours (compte à rebours avant le lancement d'un nouveau satellite, Cryosat, destiné à l'étude des pôles).

Les ventres de Paris. Géographie de l'alimentation à Paris / Chemla (G.), Cerimes, 2003.voir le film

Malgré ses énormes besoins, Paris, capitale protégée, n'a que rarement souffert d'une pénurie de produits alimentaires. A présent le Marché d'Intérêt National de Paris-Rungis, premier marché de produits frais du monde, a pris le relais des organisations antérieures. Un système et une altération des pratiques, dorénavant liées à l'histoire de la Grande Distribution qui ne sont pas sans conséquences sur l'aménagement de l'Ile de France.

Lutte antiérosive / Roose (E.) ed. et al., IRD, 2012
Les contributions publiées dans ce cédérom portent sur des études de cas à Haïti, Madagascar, au Maghreb et au Vietnam. Les problématiques : pression démographique et foncière dans les pays en développement, forte baisse de la productivité des terres dans de nombreuses régions tropicales, tempêtes cycloniques,dégradation des terres, inondations des plaines.