Bannière de la cartothèque. site de l'université Paris 8 Site de la cartothèque. Site de la cartothèque en anglais.
Audiovisuel : les films


Retour aux lettres
N comme


Nature & nostalgie = Wistful Wilderness = Weemoed & Wildernis / Sinke (D.), SNG film, 2010
La transformation d’une île néerlandaise en réserve naturelle, prétexte à une réflexion mélancolique sur les paysages intérieurs que l’homme se façonne. Digna Sinke a suivi les transformations du paysage sur une période de treize ans, collectant aussi les changements dans sa propre vie. La temporalité et la nature éphémère des choses sont les thèmes porteurs du film.

Naturopolis : Paris / Cottenceau (I.), Arte, 2013

Ouvrir de nouveaux chemins à la biodiversité est l’un des enjeux principaux de la ville de Paris. C’est un mouvement vert à petits pas, un élan vivant, chaleureux et responsable insufflé par des habitants mais aussi des bâtisseurs, des penseurs, des scientifiques. Traumatisée par la canicule de 2003, Paris s’est lancée dans un verdissement tous azimuts. 80 hectares de toits pourraient être végétalisés ! Il y a quelques années, le lancement du projet du Grand paris a fait naître un foisonnement d’idées vertes et constitue aujourd’hui un véritable laboratoire.

Naturopolis : New York / Guerrini (B.), Arte, 2013

Ce premier volet propose de découvrir New York avec une grille de lecture inhabituelle : celle de la nature. Comment celle-ci a-t-elle façonné la mégalopole américaine ? Cet épisode emboîte le pas à un personnage hors norme, Frédéric Durand, à la fois scientifique, naturaliste, poète et visionnaire. C'est à travers ses yeux que nous explorons la Grosse Pomme : un regard proche de celui des naturalistes d'antan, capables à la fois de déchiffrer les énigmes scientifiques, de se passionner pour les hommes, de vibrer à la poésie du monde.

Nos enfants nous accuseront / Jaud (J.P.), J+B Séquences, 2008. Info Internet. Lire la critique du film rédigée par une étudiante. Lire une autre critique rédigée par une autre étudiante

La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d'ordre : Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir

Notre poison quotidien. Comment l'industrie chimique empoisonne notre assiette / Robin (M.M.), INA, Arte France, 2010.

Au cœur de cette enquête, il y a une question fondamentale : comment les produits chimiques qui contaminent notre chaîne alimentaire sont-ils testés, évalués, puis réglementés ? Pour pouvoir répondre à cette question, qui concerne les pesticides, les additifs et plastiques alimentaires, Marie-Monique Robin s’est notamment intéressée à l’histoire des produits concernés.