Bannière de la cartothèque.
Informations - Métiers de la géographie


Témoignages - Alexandre Huraux, géomaticien au CAUE de l'Oise

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Alexandre Huraux, géomaticien au CAUE de l'Oise (Conseil en Architecture, en Urbanisme et en Environnement, association loi 1901). Titulaire d'un DUT en Carrières Sociales option Gestion Urbaine à l'IUT de Bobigny, d'une licence de Géographie option Aménagement-Environnement à l'Université de Saint-Denis et d'un Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques à l'Université de Cergy-Pontoise.

Vous avez choisi de vous orienter en Géographie aussitôt après le bac ?
Non, je suis passé par un DUT en Gestion Urbaine à l'IUT de Bobigny.

Aviez-vous déjà l’idée d’un métier ?
Pas vraiment, mais je m'orientais déjà vers l'aménagement du territoire et « l'environnement ».

Vous avez occupé d’autres emplois préalablement ?
Gestionnaire du patrimoine réseau d'assainissement de la Communauté d'Agglomération Creilloise.
Chargé d'études au Parc Naturel Régional Oise-Pays de France.

A quelles difficultés fait-on face lors de la recherche d’emploi ?
Très peu à vrai dire. Lors de mes stages pendant mon master géomatique, les structures m'ont proposé des CDD puis mes relations de travail m'ont permis d'accéder à mon poste actuel.

Quelles compétences ont permis votre recrutement ?
La maîtrise de l'outil SIG et mes connaissances en urbanisme et aménagement du territoire.

Quelles sont vos différentes fonctions ?
Cartographe, gestionnaire de bases de données, modélisation 3D, veille technologique.

Avec qui êtes-vous en relation dans le cadre professionnel ?
Les services SIG du CG60 et DDT60, les communes et intercommunalités du département, les autres CAUE de France...

Quels atouts votre formation de géographe vous apporte-t-elle dans votre activité professionnelle ?
Des connaissances en aménagement du territoire, lecture du territoire, sensibilité environnementale, sémiologie graphique pour la communication de mes productions cartographiques vers les élus.

Votre pratique professionnelle a-t-elle fait évoluer votre vision de la géographie ?
Pas pour le moment.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un étudiant qui souhaite travailler dans ce domaine ?
Le SIG reste avant tout un outil et ne peut supplanter le « regard » d'un géographe. Mais il est un formidable outil d'analyse spatiale et d'outil d'aide à la décision et de communication. Le secteur du SIG est en perpétuel développement et recrute tant dans le public que le privé.

Utilisez-vous de la documentation spécifique dans votre travail ? Comment l'obtenez-vous ?
Je suis les évolutions technologiques via de nombreux sites internet, et les forums sont des sources d'entraide non négligeables notamment dans la technique.

Avril 2014