Bannière de la cartothèque.
Activités : les rapports d'activités


Les rapports d'activités - Le rapport d'activités 2020

Actualités
L'année 2020 a commencé dans la tension des blocages et fermetures liés à la réforme des retraites et à la LPPR. Puis est arrivée la covid. Cette crise sanitaire a été l'occasion d'une réflexion fertile sur l'usage de la cartothèque, manifestée par le développement de nouvelles ressources.

Acquisitions et dons
Les crédits du SCD ont permis d'acquérir 216 exemplaires pour 111 titres (cartes, atlas, monographies). Les achats de cartes en grand nombre et de fournitures se font sur le budget de l'UFR.
Les dons d'usuels ont été très importants, plus de 400. Ils correspondent à l'une des innovations liées à la fermeture de l'université : la saisie d'ouvrages en ligne touchant la géographie, afin de constituer une cartothèque numérique. Les titres ont été choisis en parcourant certaines bases de données du SCD puis les notices ont été saisies dans le catalogue de la cartothèque, sous la mention Don usuels.

Les lecteurs et le fonds en chiffres
Les inscriptions et emprunts étant contrariés et la salle de lecture fermée, le nombre de lecteurs est en baisse. Il a cependant été compensé en partie par la création d'une inscription en ligne, bien plus facile à gérer. Cette inscription sera conservée en doublon de celle sur place.
Le nombre d'emprunts a chuté. La consultation des nouvelles ressources numériques n'étant pas comptabilisée, il est impossible de mesurer leur part. Toutefois, la page internet correspondant à la cartothèque numérique est l'une des pages les plus vues.
Début 2021, le fonds documentaire est composé de 28 123 titres (dont 22 333 cartes) représentant 66 899 exemplaires.

Le catalogue
Le catalogue élaboré par la cartothèque avec les outils PHP/MySQL (outils gratuits) est consultable sur le site internet de la cartothèque. Il est la page du site la plus consultée. Hors des classiques références bibliographiques, ce catalogue présente des données très originales qui en font un lieu de ressources dépassant le seul département de géographie de Paris 8.

Ainsi, pour enrichir les notices bibliographiques, des données sont collectées pour chaque document, au point de constituer un fonds virtuel à part entière. Début 2021, ce fonds contient 8869 notices concernant les cartes présentes à l'intérieur des documents (atlas, dossiers documentaires, monographies) ainsi que 1852 sommaires.
724 éléments topographiques figurent dans le catalogue pour aider à la lecture des cartes.

Une minutieuse interrogation des bibliothèques françaises et étrangères de cartes a permis de récupérer des liens vers des reproductions numériques de cartes papier présentes à la cartothèque (exemple). Ces liens externes s'accordent aux lecteurs actuels qui réclament un accès immédiat au document et à la nature de la carte qui se présente en une seule image.

Le site internet
Le site internet de la cartothèque est son principal outil d'information. Sa mise à jour et son enrichissement sont quasi quotidiens. Ce site est unique par la quantité d'informations qu'il contient : catalogue mais aussi toute une série d'informations gravitant autour des documents, des méthodes universitaires, du terrain, des métiers de la géographie, des activités de la cartothèque etc.

La fermeture de l'université a été l'occasion d'une intense réflexion sur les tendances, déjà en cours, de numérisation des ressources. Des outils ont été conçus et mis en place. Ainsi, la page d'accueil du site a été modifiée et affiche deux nouvelles rubriques : Poser une question et Inscription.

Une Cartomobile a été créée : elle reprend les rubriques les plus utiles aux étudiants et les présente dans un format adapté à la lecture sur mobiles. La page sur la méthodologie universitaire a été renforcée (ressources sur la prise de notes, une bonne connexion, les portails cartographiques etc.) et sa consultation doublée dans la Cartomobile. Un Pêle-mêle offre un nouveau fil d'actualités tout azimut. Enfin, des jeux géographiques ont été conçus et développés pour offrir aux lecteurs une approche ludique de la cartographie.

Suite du rapport