Bannière de la cartothèque.
Activités : les rapports d'activités


Les rapports d'activités - le rapport d'activités 2008

Brigitte Guillaud partie à la retraite en décembre 2007 a été remplacée par deux vacataires successifs au cours de l'année 2008. Une technicienne de bibliothèque issue du concours, Marine Valois, est en poste depuis le 1er décembre 2008.

Acquisitions 2008
En 2008, les crédits de la bibliothèque universitaire (sur budget initial de 3000 euros) ont permis d'acquérir 115 DVD et cédéroms de cartes numérisées et de photos aériennes au 1:25 000 ainsi que 61 cartes et 6 usuels. Les objectifs de la politique d'achat ont été de poursuivre l'achat de ces supports numériques afin de couvrir toute la France. Ces documents sont en effet de plus en plus demandés par les enseignants et les étudiants. La cartothèque a aussi complété la couverture de la carte topographique de la France au 1:25 000. Les achats de cartes en grand nombre, au 1:50 000 et 1:25 000 essentiellement, sont effectués sur le budget du département de géographie.
Pour connaître les besoins des enseignants, la cartothèque a établi des échanges réguliers avec eux, notamment par mel. Elle leur envoie les parutions éditoriales, les informe sur les nouveaux supports (cartes en relief, DVD photos etc.). Ces contacts privilégiés bénéficient à la bibliothèque qui reçoit des suggestions d'achat de livres et de périodiques (transmission de 46 demandes précises et vérifiées en 2008).

Réception de l'offre par le public

Statistiques détaillées.
Les statistiques déjà affichées sur le site internet ont été complétées par le développement informatique de deux modules : l'un offre la composition, en temps réel, du fonds de la cartothèque (50 000 exemplaires, 20 000 titres à ce jour), le second présente la répartition documents «empruntables» / documents exclus du prêt (40% - 60% des exemplaires contre 1/5e des titres).

Le catalogue

Le catalogue élaboré par la cartothèque avec les outils PHP/MySQL (outils gratuits) permet d'afficher les références bibliographiques en temps réel. Installé depuis 2006, il est très consulté.
Après la recherche par planisphère développée l'année dernière, un gros travail informatique a été fait cette année pour permettre la recherche sur la carte topographique de France (éditeur IGN) au 1:25 000 et au 1:50 000. Un module de recherche à partir des tableaux d'assemblage de l'IGN a été développé et plus de 200 images ont été traitées. Le résultat n'existe nulle part ailleurs.
Le fonds des cartes de Cassini disponibles à la cartothèque est lui aussi présenté à l'aide d'une carte de France et renvoie sur la carte numérisée par la BNF.
Des tableaux d'assemblage ont été scannés et utilisés pour présenter des séries cartographiques datant de la guerre. Quelques cartes ont été numérisées à titre d'essai. Un projet pour 2009 est de poursuivre fortement ce travail de numérisation. La question de savoir comment numériser (achat d'un scanner A0, traitement par un service extérieur) fera l'objet d'une étude.

Les autres services au public

- Les signets. La base de données de signets permet aujourd'hui la consultation de plus de 545 sites par grands thèmes ou recherche libre.

- Traduction
Un objectif pour 2009 est de traduire les pages du site en d'autres langues. Il s'agit d'abord d'étudier de ce qui doit et peut être traduit puis de faire effectuer la traduction.

Gestion des collections : statistiques

Outre les achats (238 titres de documents pour 571 exemplaires sur le total des deux budgets du SCD et du département de géographie), la cartothèque s'est enrichie par des dons. 1502 titres de documents pour 2198 exemplaires ont été reçus, catalogués, équipés et rangés ce qui représente une masse de travail considérable.
Du point de vue du désherbage, la cartothèque ne jette que les cartes très usées devenues illisibles et tout le reste est conservé. L'IGN en effet ne réédite pas les éditions anciennes, pourtant très pratiques pour effectuer des études diachroniques.
En 2008 s'est poursuivi le récolement de toutes les cartes du monde afin d'effectuer leur localisation précise (mention du tiroir) sur la base de données. Cette tâche fastidieuse, poussiéreuse et très rébarbative est enfin terminée.

Réseau des cartothèques universitaires

A la suite des contacts pris par la cartothèque avec les responsables de cartothèques universitaires de France, un réseau professionnel : GéoRéseau a été monté en collaboration avec la bibliothèque-cartothèque de la Sorbonne. Le site internet conçu par la cartothèque sous Spip (logiciel libre destiné à la conception de site Web, de type système de gestion de contenu ) est pour l'instant hébergé par un serveur de Paris 8. Un module de gestion des dons a été créé et a permis des échanges de documents entre cartothèques. Le nombre de membres du réseau s'est accru (une trentaine de personnes désormais) et des projets communs ont vu le jour dont celui de la réimpression des éditions anciennes de l'IGN. Les réflexions communes sont très enrichissantes.
Le site de GéoRéseau

Conclusion

La cartothèque est une bibliothèque associée du SCD mais l'éloignement physique des locaux n'entraîne heureusement pas une absence de coopération avec la BU. La cartothèque envoie aussi des informations aux enseignants de géographie pour les inciter à fréquenter la bibliothèque et à y envoyer leurs étudiants.

La cartothèque a les priorités suivantes pour 2009 :
* l'enrichissement et la mise à jour des cartes de pays étrangers
* la numérisation des cartes libres de droit
* la mise en valeur de ses collections sous forme d'exposition de documents
* une collaboration accrue avec les autres cartothèques universitaires
* la traduction de son site en d'autres langues
* la mise en oeuvre du projet de rétroconversion des fonds de la cartothèque avec la BU