Bannière de la cartothèque.
Livret des bandes dessinées


Retour au sommaire
V comme Ville

Ushijima, l'usurier de l'ombre / Manabe (S.) .- Kana, 2007. Tomes 1 et 2 .- LX68 Info internet
Sur les pas d’Ushijima, un « encaisseur » qui travaille pour le compte des yakuzas, le lecteur rencontrera une série de personnages tombés dans la déchéance du surendettement. Au travers de ces destinées toutes plus tragiques les unes que les autres, c’est un portrait original de la « société d’en bas » que l’on découvre dans ce manga avec, par exemple, une jeune fille ne résistant pas à la pression sociale et se ruinant en vêtements de luxe ou un joueur invétéré et obsessionnel qui y laisse sa chemise et même plus, etc.

Carnets de thèse / Rivière (T.) .- Seuil, 2016 .- LX64
À la manière d’un récit d’apprentissage, avec drôlerie et finesse, ce roman graphique raconte le quotidien de doctorants qu’on compte aujourd’hui en France par dizaines de milliers et qui, comme Jeanne, poursuivent leur recherche comme une quête existentielle. Vous en connaissez forcément. Après avoir lu ce livre, vous ne leur demanderez plus : « Alors, cette thèse ? »

Nanterre, bidonville de la Folie, 1962-1966 / Maffre (L.) .- Actes Sud BD, 2012 .- LX55 Info internet


Un roman graphique (Actes Sud BD / arte éditions) à la croisée du documentaire et de la fiction, le destin d'une famille algérienne, du bidonville de Nanterre à son relogement. Laurent Maffre, dans son récit très documenté, nourri de témoignages, va suivre sur quatre ans les tribulations, le quotidien de cette famille, leurs conditions de vie, leurs espoirs et leurs désillusions. En fin de volume, 20 pages de documents inédits racontées par Monique Hervo, l’auteur de Chroniques du bidonville.

Ethnicity 01 : tome 1, 2 et 3 / Tadano (N.) .- Bamboo, 2012 .- LX51, LX52, LX53 Info internet

Dans un monde dévasté par la famine et les guerres, suite à un bouleversement climatique sans précédent, les populations vivent désormais repliées dans des mégapoles coupées de l’extérieur hostile. La paix et le bien-être y sont garantis par un contrôle drastique des citoyens : la moindre atteinte à l’ordre public est immédiatement sanctionnée de la peine d’exil. Niko, élève modèle, mène une vie exemplaire dans l’une de ces cités. Jusqu’au jour où, intriguée par le comportement d’un camarade de classe, elle s’aventure jusqu’aux frontières de la cité, là où s’étendent les terres inhospitalières, refuges des exilés que l’agitation commence à gagner... Ce manga a été étudié par le laboratoire junior Sciences dessinées, laboratoire pluridisciplinaire hébergé l’ENS de Lyon : voir le lien Info internet

Les Cités Obscures / Schuiten (B.), Peeters (F.) .- Casterman, 2009 .- LX56 Info internet

Urbicande. Une ville altière, majestueuse, conquérante. Ses lignes d’une pureté sans pareille font l’admiration de tous ; peut-être sa splendeur en fait-elle la ville des villes, dans l’univers des Cités Obscures. Pourtant, l’urbatecte Eugen Robick, l’un des grands artisans de ce rayonnement architectural, est insatisfait. La Commission des Hautes Instances, véritable gouvernement d’Urbicande, lui refuse l’aménagement dans la cité d’un troisième pont qui, prétend Robick, rétablirait un équilibre urbain gravement menacé. Plus de vingt ans après sa publication initiale, La Fièvre d’Urbicande n’a pas pris une ride. Un maître-album impressionnant de maîtrise, passionnant de bout en bout, et qui demeure, aujourd’hui encore, l’un des épisodes majeurs du cycle des Cités Obscures.

Revoir Paris / Schuiten (B.), Peeters (F.) .- Casterman, 2014 .- LX59 Info internet

Février 2156. Kârinh est née dans l’Arche, une colonie spatiale créée par un groupe d’anciens Terriens qui a coupé tout lien avec sa planète d’origine. La jeune femme a toujours rêvé de cette Terre qu’elle n’a jamais vue, et tout particulièrement de Paris, ville découverte dans des livres miraculeusement préservés. Elle a donc sans hésiter accepté de diriger seule le Tube, un vaisseau en route vers la Terre, transportant une quinzaine de corps en hibernation. Schuiten et Peeters laissent exceptionnellement leurs Cités obscures de côté pour un futur ancré dans le réel, sans pour autant abandonner l’hommage appuyé aux utopistes et visionnaires de la fin du XIXe siècle dont ils se sont fait une spécialité.

Spirou et Fantasio à Tokyo / Morvan (J.P.), Munuera (J.L.) .- Dupuis, 2006 .- LX57 Info internet

Nous retrouvons Spirou, Fantasio et Spip à Edo, capitale du Pays du Soleil Levant, de 1603 à 1864. Paradoxe temporel ? Voyage dans le temps ? Rien de tout ça : nos trois amis sont tout simplement invités à la prestigieuse inauguration de "Edo-resort", un gigantesque parc d'attractions qui reconstitue très fidèlement la vie du Japon médiéval. Ce 49e album des aventures de « Spirou et Fantasio » est le troisième du duo Morvan-Munuera. Morvan s'est fait plaisir en situant l'histoire en plein Tokyo, ville qu'il connaît parfaitement pour s'y rendre régulièrement. Idéal donc pour faire visiter les quartiers les plus pittoresques à nos deux héros. Quant à Munuera, le dynamisme de son trait illustre au mieux cette histoire pleine de rebondissements et de surprises.