Bannière de la cartothèque.
Installation de la cartothèque dans ses nouvelles salles. Jour 1 : lundi 5 décembre : des tirois, encore des tiroirs, toujours des tiroirs

Notre première tâche du matin est de trier, stocker et mettre en place les 152 tiroirs. Merci aux étudiants, doctorants et ATER qui nous ont aidés dans cette mission toute en muscles et un merci spécial à l'œil acéré de Philippe qui a su dépasser la force brute pour constater que si le tiroir ne rentrait pas dans le meuble, c'est que celui-ci était monté à l'envers. Sans lui, on y serait encore.


Le résultat parle de lui-même : les tiroirs ont pris place dans les meubles

ou se sont égayés dans le couloir

Le revers de la médaille : la D 140 et la D 141 sont devenues des salles de stockage. Le meuble vertical de la D 141 est quasi invisible.


L'après-midi, les renforts arrivent sous la forme d'étudiants conduits par leur enseignant


et grâce à eux, la situation s'éclaircit encore plus rapidement.

Tout est prêt en fin d'après-midi pour accueillir la livraison des 16 meubles à cartes, prévue pour le lendemain

Et pendant ce temps, le LADYSS s'intalle : dire que les économistes étaient si tranquilles avant notre arrivée...